Oxyde d’aluminium

Un matériau versatile

L’oxyde d’aluminium (Al2O3) peut exister sous différentes formes. Les plus importantes sont le γ-Al2Ocubique (souvent appelé alumine) et le α-Al2O3 trigonal (corindon), ainsi que les hydroxydes Al(OH)3 (gibbsite, bayerite, trihydrate d’alumine) et AlO(OH) (boehmite, diaspore). À une certaine température, en fonction des matières premières, l’oxyde d’aluminium insoluble dans l’eau se transforme en α-Al2O3, qui est également insoluble dans les acides et les bases.

Production et utilisation de l’oxyde d’aluminium

Afin de produire de l’oxyde d’aluminium, une matière première naturelle, la bauxite, est dissoute dans de la soude caustique et forme de l’hydroxyde d’aluminium. Cet hydroxyde est ensuite déshydraté par frittage ou calcination dans des fours tubulaires rotatifs et donne de l’oxyde d’aluminium (Smelter Grade Alumina: SGA).

Sur le plan économique, l’oxyde d’aluminium est le plus employé en tant qu’intermédiaire pour la production d’aluminium: 90% de la production mondiale d’oxyde d’aluminium est utilisée à cette seule fin. Cependant, les applications sont beaucoup plus diversifiées. Dans l’industrie chimique, l’oxyde d’aluminium entre en jeu en tant qu’adsorbant, support de catalyseur ou catalyseur lui-même. Sa dureté élevée en fait un agent de meulage et de polissage idéal et l’oxyde d’aluminium fritté (corindon) est employé comme matériau réfractaire dans les installations thermiques. Des céramiques à base d’oxyde d’aluminium sont aussi adoptées dans l’électronique. En raison de leur faible facteur de perte diélectrique, elles sont utilisées comme diélectrique dans les technologies haute fréquence.

L’oxyde d’aluminium calciné joue également un rôle important dans les céramiques hautes performances, par exemple pour les armures pare-balles et même les endoprothèses.

La céramique à base d’oxyde d’aluminium se caractérise par une excellente résistance au frottement et à l’usure, tandis que sa rigidité diélectrique est excellente. C’est pourquoi elle est souvent utilisée comme céramique technique en mécanique, lorsque la protection contre l’usure et la corrosion est cruciale. En outre, comme sa température de fusion est supérieure à 2 000 °C, des applications à des températures allant jusqu’à 1 900 °C sont possibles.

La production d’oxyde d’aluminium chez IBU-tec

Les caractéristiques matérielles des céramiques à base d’oxyde d’aluminium dépendent largement de la pureté des matières premières et du processus de production. Plus la pureté de l’oxyde d’aluminium est élevée, plus la qualité de la céramique est élevée. Il est donc crucial d’éviter toute contamination, ce qui peut rendre la production très coûteuse.

Chez IBU-tec, nous réalisons avec succès ce processus depuis de nombreuses années et notre vaste gamme d’installations offre les conditions idéales pour les essais pilotes ou la production. Si vous avez besoin d’aide pour des projets liés à l’oxyde d’aluminium, nous serons heureux de vous conseiller.