Notre histoire

Changement, croissance et spécialisation

Depuis plus de 130 ans, des experts en procédés de traitement thermique travaillent et innovent dans notre siège à Weimar-Ehringsdorf, en Allemagne. Là où une petite entreprise a vu le jour au XIXe siècle, se trouve aujourd’hui une entreprise de premier plan reconnue dans le monde entier grâce à son expertise en matière de développement et de production pour la fabrication, la transformation et l’amélioration de matériaux pour l’industrie chimique.

Fondation

1885

En 1885, une entreprise a été fondée à Ehringsdorf pour produire des pierres décoratives en travertin et par la suite de la chaux vive. Les procédés employés à cette époque, tels que le concassage, le tamisage, le séchage et la calcination, font encore aujourd’hui partie de nos techniques.

Reprise de la production après la Seconde Guerre mondiale

1946

La production de chaux a repris en 1946 après la Seconde Guerre mondiale: la chaux était alors un matériau nécessaire de toute urgence pour la reconstruction. Un téléphérique transportait les matériaux à travers la vallée jusqu’à la gare voisine.

Continuation en tant que VEB (entreprise étatique de l’ex-RDA)

1948 – 1974

À partir de 1948, l’entreprise a perduré sous la forme de la VEB usine de travertin et de chaud de Ehringsdorf. En 1974, la production de chaux est abandonnée, mettant fin à une longue tradition. Les gisements de travertin restants ont continué d’être exploités pour la production de pierres décoratives de haute qualité.

Début de la conversion au centre de recherche et développement

1975

En 1975, l’Institut SKET de Weimar a repris les locaux de l’usine qui sont désormais utilisés comme centre technique. Cela a conduit à l’installation du premier four tubulaire rotatif. Depuis lors, les analyses, les essais et les mesures font partie de nos principales compétences. Les décennies d’expérience acquise sont l’un de nos atouts les plus importants.

Privatisation et reconstitution sous le nom d’Institut de R & D en procédés de traitement thermique

1993

Après la réunification allemande, le centre a été privatisé en 1993: c’est alors qu’a été fondé l’Institut de technologie pour les matériaux de construction et la protection de l’environnement (en allemand, Institut für Baustoff- & Umweltschutztechnologie), dont les initiales sont toujours présentes dans notre nom actuel.

Première recherche sur les catalyseurs

2001

En 2001, le PDG actuel Ulrich Weitz a repris l’entreprise et a continué à la développer. En outre, IBU-tec a commencé à mener des recherches sur les catalyseurs, depuis lors une partie importante de nos activités.

Brevetage des procédés de fabrication de poudres submicroniques dans le réacteur à pulsation

2005-2009

En 2005, IBU-tec a réussi à parfaire un nouveau procédé de fabrication de nanopoudres dans le réacteur à pulsation. Malgré la crise économique et financière de 2008, IBU-tec a poursuivi ses investissements et a construit le plus grand réacteur à pulsation à ce jour.

Poursuite de l’expansion du portefeuille d’installations

2016

En 2016, IBU-tec a installé un nouveau four tubulaire rotatif à chaleur indirecte (IDO10), renforçant encore une fois notre capacité à offrir aux clients le meilleur choix et une flexibilité accrue.

Introduction en bourse

2017

IBU-tec a réussi son entrée en bourse! Le capital supplémentaire a permis d’élargir encore notre portefeuille pour fournir aux clients une gamme toujours plus riche de solutions et d’équipements.

Ouverture du centre logistique à Nohra

2017

NSitué à environ 10 km du siège de IBU-tec à Weimar, le nouveau centre logistique de Nohra a été inauguré après de vastes travaux de rénovation. Le nouveau site dispose d’une superficie de 8 700 mètres carrés offrant de nombreuses possibilités de stockage, ainsi que de 500 mètres carrés de bureaux modernes.

Aujourd’hui

Aujourd’hui, l’entreprise compte 16 fours tubulaires rotatifs, 8 réacteurs à pulsation et bénéficie de laboratoires modernes, ainsi que d’un centre logistique pour traiter les processus simples. L’effectif est passé de 20 employés seulement en 2001 à environ 150 aujourd’hui. Notre savoir-faire en matière de recherche, allié à nos capacités de production exceptionnelles, est unique sur le plan international.