Oxyde d'aluminium – IBUpart® Al2O3

Pureté et homogénéité pour différents domaines d'application

IBUpart® Al2O3 150 est un oxyde d'aluminium à haute surface et est fabriqué par IBU-tec grâce à sa longue expérience dans la technique des procédés thermiques. Une grande pureté, une répartition homogène de la taille des particules dans le domaine submicronique, des densités de frittage élevées et une faible porosité résiduelle sont les propriétés qui se distinguent. Il peut être utilisé comme support de catalyseur et pour la fabrication de composants céramiques, mais aussi comme suspension pour le polissage fin de surfaces métalliques, de verres et de silicium.

Pureté élevée de > 99 % Alumina

Grande dureté – utilisation comme abrasif et agent de polissage

Alumine comme support de catalyseur

Revêtement céramique

Céramique résistante aux acides

 IBUpart® Al2O3 150
Surface spécifique150 ± 5 m²/g
Taille des particules primaires20 – 40 nm
Taille de l'agglomérat0,3 – 0,5 µm
Pureté> 99 Gew.%
Densité apparente100 – 200
Phase cristallographiquePhase de mélange
Application possible
  • Produit de polissage
  • Supports de catalyseurs
  • Matériaux céramiques
Fiche techniqueTélécharger

Oxyde d'aluminium – expérience de la fabrication

Les propriétés de la céramique d'alumine finie dépendent fortement de la pureté des matières premières et du processus de fabrication. Plus la pureté est grande, plus la qualité du produit final est élevée. Il est donc essentiel d'éviter les impuretés, ce qui peut rendre la production très coûteuse. IBU-tec possède une longue expérience dans ce processus.

Production, propriétés et utilisation de l'alumine

L'alumine (Al2O3) peut se présenter sous plusieurs modifications, par exemple sous forme de gamma-Al₂O₃ cubique (souvent appelée alumine), d'alpha-Al2O3 trigonal (corindon), on trouve également les hydroxydes Al(OH)3 (gibbsite, bayérite, ATH) et AlO(OH) (boehmite, diaspor).

Pour produire de l'alumine, la bauxite est dissoute dans de la soude caustique, ce qui produit de l'hydroxyde d'aluminium. L'eau est retirée de ce dernier par frittage ou calcination dans des fours rotatifs et on obtient de l'oxyde d'aluminium (smelter grade alumina : SGA).

L'oxyde d'aluminium a la plus grande importance économique en tant que produit intermédiaire pour la fabrication de l'aluminium avec environ 90% de la production mondiale qui est utilisée à cet effet. Les possibilités d'application sont toutefois bien plus nombreuses et vont au-delà de la production d'aluminium et reposent principalement sur la grande dureté et la résistance aux acides de l'alumine lorsqu'elle est utilisée pour la fabrication de céramiques. Ces propriétés font également de l'alumine un matériau idéal pour le meulage et le polissage.

Pour protéger les pièces métalliques de la corrosion, des revêtements en poudre d'alumine sont appliqués par des procédés de pulvérisation thermique. L'oxyde d'aluminium est également utilisé dans la fabrication additive de pièces céramiques (impression 3D). L'oxyde d'aluminium fritté dur (corindon) peut être utilisé comme matériau réfractaire dans les installations thermiques.

La céramique d'oxyde d'aluminium se caractérise par un excellent comportement au frottement et à l'usure, et une résistance au claquage. C'est pourquoi elle est souvent utilisée comme céramique technique dans la construction mécanique, où la dureté et la protection contre l'usure et la corrosion sont essentielles. Comme la température de fusion est supérieure à 2 000 °C, il est possible de réaliser des applications jusqu'à 1 900 °C.

Mais l'oxyde d'aluminium peut également être utilisé dans l'industrie chimique comme adsorbant, comme support de catalyseur ou comme catalyseur lui-même.

Des oxydes d'aluminium nanométriques de grande pureté sont utilisés comme composants de slurries pour le polissage mécano-chimique (CMP) de semi-conducteurs.

En raison de leurs propriétés, les céramiques d'oxyde d'aluminium sont également utilisées dans l'électrotechnique. Grace à leur faible facteur de perte diélectrique, elles sont utilisées comme diélectrique dans la technique des hautes fréquences.